Aidant familial

Etre un aidant familiale implique deux aspects. L’un vous concerne directement puisque vous êtes la personne qui accompagne du mieux que vous pouvez un proche. L’autre concerne le proche qui est soutenu grâce à vous.

Vous proposer de nouveaux outils

Le quotidien d’un proche aidant c’est un planning bien ficelé pour répondre à des besoins qui peuvent être différents. Aller chez le médecin par exemple, faire à manger, passer du temps ensemble, sortir marcher, etc. Nos services sont là pour vous donner des outils supplémentaires, non-intrusifs, qui vous permettront de vous rassurer quand vous n’êtes pas là.

Nous sommes une famille nombreuse, il est clair que nous nous relayons pour nos ascendants. Nous profitons toujours de nos venues pour porter des petites attentions, faire les courses, sortir se balader et profiter tous ensemble. On a un groupe whatsapp pour se transmettre les informations importantes.

Une famille nombreuse est une belle opportunité pour se passer le relais. Chez Stories, nous vous proposons un système d’informations SMS en cas de détection de risque d’incidents ou d’accidents domestiques. Ce qui est pratique, c’est d’avoir la même alerte envoyée à plusieurs membres de l’équipe familiale. Le membre le plus proche géographiquement, le plus disponible sur le moment, peut intervenir et tenir au courant la famille dans le groupe whatsapp.

Ma mère a 90ans, je m’en occupe depuis 10ans. La semaine dernière, elle a oublié un repas dans le four et les voisins ont dû appeler les pompiers pour intervenir. Je pense qu’elle était fatiguée avec les chaleurs de l’été et qu’elle s’est endormie en laissant son appareil auditif.

Le service de prévention Stories équipe l’habitat pour fournir des informations à l’intérieur du logement à destination de la personne elle-même. Selon la taille du logement, nous transmettons le signal dans plusieurs pièces. Pour les bonnes auditions ce sera un signal audio et pour les bonnes vues ce sera un signal visuel. Votre proche pourra réagir par lui-même, si besoin, même avec une déficience sensorielle.

Ma maman a Alzheimer.

Dans un contexte de déficiences cognitives, particulièrement si votre proche est âgée et que vous souhaitez éviter toute perturbation : nous vous transmettons l’information par SMS. Cela vous rassurera et vous permettra de venir vous-même.

Les établissements de soins ou foyers d’accueil ne sont pas une option mais j’ai peur d’avoir mes limites dans l’accompagnement.

Seul un professionnel de santé peut vous recommander et vous orienter vers les bonnes solutions au regard de l’état de santé générale.

Dans le cadre du maintien à domicile, nous proposons des services d’adaptation de son lieu de vie. La 1ère phase est celle du diagnostic. Il nous permettra d’identifier les besoins réels et d’anticiper ensemble les besoins futurs. Nous étudions ensemble le projet de vie et d’habitat.

Je suis inquiet, mon père parle peu de sa santé. J’attrape des brides de conversation de temps en temps mais la dernière fois il est tombé dans la cuisine chez lui, seul, et j’ai vraiment pris peur.

Un évènement précis est souvent déclencheur. Une chute est un évènement soudain et imprévisible. La diminution de l’audition ou de la vision est plus progressive. Les deux peuvent être liés, si vous chutez la nuit il est justifié de se demander « Est-ce que l’espace est mal éclairé ? ». L’intérêt des solutions de prévention Stories c’est entre autre celui-ci. Jusqu’à preuve du contraire, personne n’a de vision nocturne intégrée. Équiper le domicile d’un balisage lumineux automatique et tamisée pour la nuit, c’est prendre les devants pour vous rassurer.

C’est un proche mais pas un ascendant, enfin c’est tout comme. Et je la trouve seule à mon goût , j’essaie de la voir un maximum et de la faire rire mais c’est compliqué quand je suis en déplacement. On plaisante beaucoup parce qu’elle entend un mot sur deux ce qui peut être très cocasse !

Prenons des fonctions simples : une baisse de l’audition suggère un appareil auditif mais quand on est chez soi on a peut-être envie de l’enlever. Si vous prenez la sonnette d’entrée, nous vous permettons de retranscrire ce qui est sonore en signal lumineux. Un éclairage ou plusieurs éclairages intérieurs lui indiquent votre présence. Une fonction simple et discrète pour l’intérieur.

Il est possible d’extrapoler cette méthode et l’appliquer à tout ce qui peut-être sonore. Tels que les détecteurs de fuite d’eau, de monoxyde de carbone, de gaz, de fumée.

Il a Parkinson et je vois qu’il a des moments où il n’avance plus. J’ai mis du temps à comprendre qu’il est « gelé » comme disent les médecins. La dernière fois, je me suis rendu compte que ses appuis sont instables, il est tombé avant que j’arrive et il est resté au sol « gelé ». Impossible pour lui de m’appeler, ça va que j’étais en chemin.

Il existe des produits que nous pouvons porter sur soi pour alerter en cas de chute. Des bracelets, des colliers, avec des systèmes d’accéléromètre par exemple : la vitesse qui accélère puis qui se stop nette pré-identifie la potentielle chute. Ce qui est une alternative intéressante surtout en cas de risques à l’extérieur l’habitat.

Avec Stories, c’est l’espace de vie qui pré-identifiera la chute. Même si la personne est inconsciente, en état de « gèle », ou ne souhaite simplement pas porter d’appareils sur soi.

Donnez vous du temps

Gardons en mémoire que certaines situations peuvent être désarmantes pour toutes les parties prenantes. Lorsque vous vous rendez compte que vous avez du mal à vous relever d’un fauteuil parce qu’il est trop mou, vous favoriserez logiquement une chaise plus rigide qui vous permet de meilleurs appuis… En tant que proche, avec un point de vue extérieur, vous aurez l’impression que le fauteuil préféré est délaissé. Alors qu’il s’agit simplement d’un réflexe nouveau conscientisé ou non.

Stories vous accompagne et accompagne vos proches dans une démarche libre. Notre raison d’être est d’offrir des « outils » pour soutenir le maintien à domicile.

Bien vous accompagner et vos proches

Prévenir c’est se rassurer. Les solutions Stories permettent l’anticipation de potentielles fragilités, vous décidez de compléter votre installation en fonction de votre évolution. En qualité de proche, vous pouvez dans un premier temps, prendre connaissance de nos offres de service. Ensuite, vous nous indiquerez le meilleur moment pour présenter ces solutions alternatives au domicile des personnes concernées.

Assister c’est mettre toutes les chances de son côté pour être là quand il y a besoin et se rassurer quand il n’y a pas besoin. Notre système d’informations par SMS transite par le réseau GSM. Si votre téléphone n’a pas internet : ce n’est pas un problème. Ce qui vous offre aussi la possibilité de contacter la personne en amont, si entre temps tout va bien : vous saurez que le système fonctionne et que s’il avait fallu vous rendre sur place, c’était possible. L’important est de ne pas rester avec l’anxiété de ne pas savoir.